airsoft entrepot

airsoft pionner

In need of a translation ? As no one seems to have noticed that I've been translating most of my review in English for almost two years,  try clicking the flag of your choice to get the hyper-crisp "googletrad" :-)  If you ever need a proper English translation to get the tone and the real meaning of this review, contact me ^^

20 novembre 2016

L'annonce de la sortie d'une réplique de SVU (ou OTs-03) a suscité l'intérêt de la plupart des airsofteurs intéressés par les répliques et tenues russes. C'est donc avec fougue que j'ai contacté Airsoft Entrepôt pour leur soutirer un des rares modèles qu'ils avaient en stock pour pouvoir vous le présenter.

Découvrons sans attendre ce qui se cache sous la carapace d'alliage et de plastique de cette réplique proposée par ASP.

 

Un rappel en vidéo !

01 dingo rubrique RS petit

 Tout beau, tout chaud et en anglais parce que c'est là qu'on a le plus de détail, c'est par LA !

 

02 dingo rubrique boite petit

 

La réplique est proposée dans une boite en carton assez banale ornée d'un autocollant présentant la réplique.

P1020207

Par contre à l'intérieur rien ne peut se balader ni se casser, ça c'est bien !

P1020210

Le contenu est assez complet, on y trouve :

-La réplique. Constituée majoritairement d'alliage, elle pèse 4 KG et mesure 91 cm.

-Un chargeur à molette pouvant contenir au moins 120 billes.

-Un petit sachet de billes.

-Un chargeur de batterie.

-Une batterie stick NiMh 8.4V

-Un outils de réglage de la mire.

-Un manuel d'utilisation.

P1020211

 

03 dingo rubrique réplique petit

 Magnifique. Moche. Horrible. Superbe. Autant d'adjectifs que l'on peut utiliser pour qualifier ce Snaiperskaya Vintovka Ukorochennaya (fusil de précision raccourci). Les goûts et les couleurs... En tout cas c'est une bonne nouvelle qu'une marque nous propose enfin cette réplique. Les seuls exemplaires potables que l'on pouvait voir étaient des customs fabriqués par des passionnés.

P1020216P1020217

Niveau marquages, on retrouve le logo de la marque ainsi qu'un numéro de série unique à chaque SVU. Ici le 007, un des premiers produits.

P1020219

Et un Made in China sur le corps en alliage.

P1020223

Le sélecteur de tir. D'après ce que j'ai pu voir sur des photos du vrai SVU, les crans ne sont pas conformes. En effet, comme le cran de sûreté est situé à l'avant, la vraie arme est en position semi lorsque le sélecteur est tout en haut, et rafale lorsqu'il est en bas. Pas de cran intermédiaire donc. Cela dit, les crans sont bien marqués et vous n'utiliserez sans doute jamais le mode rafale en jeu.

P1020220

La crosse est minimaliste. Il s'agit d'un bloc en plastique qui fait également office de compartiment moteur.

P1020221

Un appui-joue fixe est riveté sur le capot supérieur.

P1020225

La poignée pistolet est également en plastique.

P1020222

Le bloc hop-up est en métal. Notez l'autocollant de l'inspection contrôle qualité.

P1020224

Un rail latéral permet de monter les optiques adaptées (PSOP, PSO-1 etc.). De nombreux joueurs ont eu des casses lors de la fixation de leur lunette, ne serrez pas trop fort car l'alliage utilisé à cet endroit est très fin.

P1020226P1020247

Ici avec une PSO-1.

P1020248

Le bloc d'emprunt des gaz est bien imité. Vous pouvez faire tourner la bague même si ça ne sert à rien.

P1020230

Notez la présence d'un petit anneau près du bloc d'emprunt des gaz. Il permet d'y attacher une sangle réglementaire russe. Je n'ai par contre pas trouvé d'attache à l'arrière de la réplique...

P1020255

On termine par l'énoooorme compensateur de recul. J'en parlerai plus en détail lors du démontage...

P1020231

Le SVU est équipé d'un bipied dépliable. La possibilité de tirer en rafale et le bipied en font donc un SVU-AS (A pour "avtomat" et S pour "soschka", bipied en russe)

P1020229

La pièce de verrouillage du bipied est en acier. Défaites-là avant de déplier les grandes tiges du SVU.

P1020232P1020233

Pas forcément confortable vu qu'on ne peut rien régler, mais il a le mérite d'être là !

P1020218

Le garde-main en polymère est réussi. La texture et la finition ressemblent aux modèles réels.

P1020241

Pour insérer la batterie dans la réplique, basculez le loquet et faites coulisser la pièce vers l'avant. Vous pouvez ensuite enlever le garde-main.

P1020242

Il y a assez d'espace pour la batterie d'origine, et BEAUCOUP de place pour y placer une batterie LiPo. La prise est une Tamiya mini.

P1020243

 

 

04 dingo rubrique visée petit

 Les organes de visée sont escamotables. A l'avant, on trouve un énorme guidon qui protège le cran de mire.

P1020235P1020236

La hauteur du cran peut être ajustée à l'aide de l'outil fourni dans la boite.

P1020250

A l'arrière c'est un "mini" oeilleton qui vous permettra de prendre votre visée.

P1020237P1020238

Pas très pratique. La plupart d'entre-vous préférera utiliser une lunette de visée.

P1020239

 

05 dingo rubrique chargeur petit

 Annoncé à 120 billes, on peut y mettre entre 140 et 160 billes. Les chargeurs Real Sword et Cyma sont compatibles.

P1020359

 

06 dingo rubrique démontage petit

 Si l'énooorme compensateur vous dérange ou vous fait saigner les yeux, il est possible de le démonter. Desserrez la petite vis hexagonale qui bloque le compensateur sur le filetage du canon.

P1020251

Vous pouvez ensuite dévisser la pièce. Attention c'est un pas de 14mm antihoraire.

P1020252

L'intérieur du compensateur est rempli de ronds de mousse compacte.

P1020253P1020254

On passe au top cover. Faites pivoter le loquet de verrouillage vers l'arrière.

P1020244

Puis tirez le capot vers le haut et l'arrière.

P1020245

Cela permet de mieux voir le système de hop-up. Il s'agit d'une copie du modèle Real Sword.

P1020246

Pour déposer la fausse culasse, enlevez d'abord la tigette et son ressort.

P1020257

P1020258

P1020259

Ici on peut voir les deux molettes latérales qui bloquent le bloc hop-up dans le canon externe.

P1020260

Vous pouvez démonter la poignée pistolet mais ça ne sert pas à grand chose à part avoir accès aux vis du pontet... Commencez par le fond de la poignée.

P1020261P1020262

Puis par les deux vis retenant le grip sur le corps.

P1020264

Pour accéder au moteur il vous faudra démonter la "crosse".

P1020266P1020267

Et puisqu'on est dans une dynamique de démontage de gearbox du corps, n'oubliez pas le câblage avant. ASP a eu la bonne idée de demander un système de cosses.

P1020256P1020265

Ensuite faites pivoter le sélecteur de tir jusqu'à pouvoir le retirer du corps de la réplique.

P1020268P1020269

Profitez-en pour faire de même avec le loquet de verrouillage du capot supérieur !

P1020272

Vous pouvez maintenant faire basculer ce qui est normalement le bloc détente.

P1020270

Et chasser la grosse goupille qui bloque l'accès de la vis qui maintien la gearbox au corps du SVU.

P1020273P1020274

P1020275

Je pensais que chasser cette goupille était utile, en fait non :)

P1020276

 Essayons de démonter plus avant. Le bipied par exemple ! Déposez les deux vis Torx situées devant le pontet.

P1020277

Puis les deux autres vis à l'avant du rail latéral.

P1020278

Attention, au passage le ressort et le verrou du cran de sûreté vont aller faire leur vie...

P1020279

Les pièces se placent comme ceci. Notez le profil du cran de sûreté.

P1020280

Et voilà le bipied séparé du reste !

P1020281

La queue de détente est montée sur une tringle qui part vers l'arrière actionner le chariot de la gearbox.

P1020282P1020284

Profitons-en pour la démonter car elle nous gênera pour sortir la gearbox du corps. J'en ai profité pour démonter la queue de détente mais ce n'est pas une obligation.

P1020295

Il est temps de séparer le canon externe du reste. Avant tout, il faut déposer l'oeilleton. Il tient par une vis.

P1020285P1020286

Et là, le Graal est accessible : les deux vis qui maintiennent le canon externe au corps de la réplique.

P1020287

Faites ensuite glisser le canon vers l'avant. ATTENTION : il faut au préalable avoir désolidarisé le bloc hop-up du canon externe !

P1020288

On peut ensuite retirer l'ensemble hop-up/canon interne par l'arrière.

P1020289

Une vue un peu plus détaillée de cette copie Cyma du bloc Real Sword.

P1020290P1020291

Le joint est assez basique. Profitez-en pour le changer ou au moins pour le dégraisser...

P1020292

Le canon interne en laiton mesure 650mm de long. Sur ce modèle, son diamètre est de 6.09mm. A priori les "nouvelles versions" disposent d'un canon en 6.03mm.

P1020293P1020294

Sortons la gearbox du corps. Attention à bien repérer l'emplacement du câblage.

P1020296P1020297

Et voilà ! Un chouette puzzle ! Pour le remontage, procédez à l'inverse.

P1020298

Intéressons-nous à la gearbox, une copie de T3 Real Sword avec quelques modifications.

P1020299P1020300

Ici le bloc dans lequel se glisse le sélecteur de tir.

P1020301

Commençons par ôter le moteur. Remarquez également les bushings.

P1020302

C'est un moteur peu coupleux assez bas de gamme. Sur les "nouvelles versions" il s'agit d'un SHS high torque.

P1020303

Puis on va enlever le bloc du sélecteur et tout ce qui se trouve en dessous.

P1020304P1020305P1020306

Défaites ensuite le petit ressort de la gâchette.

P1020307

Otez l'axe de sélecteur (au centre) puis l'engrenage qui retient la gâchette.

P1020308P1020309

Et enfin, retirez la gâchette ! J'appelle cette pièce gâchette car elle est actionnée par la détente. Sur le SVD, la détente fait partie de cette pièce.

P1020310

Il ne reste plus qu'à défaire les vis de tour de gearbox...

P1020311

...le dernier petit engrenage...

P1020312P1020313

...la plaquette supérieure...

P1020314

...Et n'oubliez pas la crémaillère du sélecteur, sinon elle va tomber lorsque vous tournerez la gearbox.

P1020315

Youpi, on y est ! Miam, de la bonne vieille graisse verte de chez Cyma et compagnie !

P1020316

Et comme les mélanges de couleurs c'est chouette, il y a aussi de la graisse bleue pour le piston ! Notez à nouveau les bushings en métal. Pas besoin de roulements sur ce type de gearbox, on veut du couple !

P1020318

Couple bien aidé par le train de 4 engrenages. Profitez-en pour refaire le calage, ici il y avait presque un millimètre en latéral sur l'enrenage moteur...

P1020317

Le guide de ressort ultra simple en plastique. Les "nouveaux modèles" ont un guide sur roulement...

P1020319

Le piston en polycarbonate et ses deux dernières dents en métal.

P1020320

Une tête de piston basique vient y prendre place. L'étanchéité était quasiment absente j'ai donc retendu le joint torique...

P1020321

On continue avec une tête de cylindre bas de gamme et un nozzle en plastique transparent de 17mm.

P1020322P1020325

Un seul joint torique sur la tête de cylindre.

P1020323

Si vous avez mieux chez vous, n'hésitez pas à changer des pièces...

P1020324

 

07 dingo rubrique éclaté petit

 

P1020214

 

08 dingo rubrique tests tir petit

 

-Chronographe Xcortech X3500

-Billes 0.20 bio et 0.25 bio

-Batterie NiMh 8.4V fournie avec la réplique.

 

 Ouch ! Avec ses 290 FPS de moyenne sur 10 tirs, ce SVU est loin du compte si on veut s'en servir à longue distance ! Airsoft entrepôt à demandé des répliques à moins de 350 FPS pour contenter les joueurs et ne pas les obliger à ouvrir la réplique en sortie de boite, mais là c'est tout de même un peu bas...

Bref, quoi qu'il en soit le SVU est une réplique qui pourra occasionner des conflits sur les terrains en fonction de l'état d'esprit de vos camarades organisateurs. C'est une réplique de fusil de précision, mais il y a un cran de sélecteur dédié à la rafale. Oups... Quand une majorité d'associations refuse les répliques non bloquées mécaniquement en semi à plus de 350 FPS, ça réduit les choix et oblige les possesseurs de ce fusil à billes à ne pas jouer en snipe ou contre-snipe...

Si vous avez comme moi la chance de jouer avec des gens qui vous font confiance, vous pourrez jouer à 450 FPS si vous ne vous servez pas de la rafale et si vous respectez un intervalle d'une à deux secondes entre deux tirs. De toute manière, à 5 billes par seconde avec la batterie d'origine et le moteur poussif, vous n'irez pas loin...

Mais revenons aux performances de notre SVU. Je vous conseille de bien nettoyer et dégraisser le canon et le joint avant d'aller jouer, voir de changer le joint par un modèle adapté à votre vélocité. Ici il était trop dur pour 290 FPS du coup il avait du mal à lever les billes.

Difficile dans ces conditions de toucher une cible à plus de 35 mètres, et à 35 mètres l'impact est trop faible pour percer le papier...

Je vous laisse constater cela en vidéo :

 

 

09 dingo rubriqueconclusion petit

 Airsoft Pioneer a le mérite de nous proposer une réplique qui sort de l'ordinaire. De nombreux russophiles franchiront sans doute le pas et achèteront ce SVU, surtout à moins de 300€ !

Globalement je suis satisfait du rapport qualité/prix de la réplique mais une chose m'insupporte, c'est le fait de changer des pièces dans la réplique sans proposer aux premiers acheteurs - les pionniers donc ;-) - de leur envoyer les pièces d'upgrade gratuitement. Ici j'ai eu à faire à un interne basique, un moteur poussif et un ressort de stylo BIC (à la demande d'airsoft entrepôt) qui ne permettaient pas de toucher une cible à plus de 35 mètres alors que les clients suivants ont un canon en 6.03mm, un moteur high torque et un guide de ressort sur roulement... Pour le même prix...

Ma foi, c'est la vie diront certains, j'espère en tout cas vous avoir apporté assez d'informations pour que vous puissiez savoir si ce SVU vous intéresse ou non.

 

P1020249

 

10 dingo rubrique les plus

 

-Un SVU convaincant.

-Mécanique Cyma éprouvée.

-Prix raisonnable.

-Compatibilité avec les chargeurs Cyma et Real Sword.

 

 

 

 

 

11 dingo rubrique les moins

-Je veux un canon 6.03, un moteur high torque et un guide de ressort sur roulement comme les modèles sortis après...

-Interne au minimum syndical.

-Fragilité du rail latéral.

-Puissance trop faible sur cet exemplaire, mais problème de mettre 400 FPS sur une réplique équipée du full dans la plupart des associations.

-Du semi, de l'auto, un casse-tête pour les asso françaises.