13/06/2013

logo_cr

 

La vie est parfois surprenante, alors que je découvrais plus ou moins le Systema PTW dans une vidéo de Tonton Jim, Djé m'appelle pour me dire qu'il a reçu une nouvelle réplique qui tue niveau réactivité : un DTW. Ok, c'est pas une AK ça, non ? Tant pis alors...

C'était en avril, après une partie la réplique était morte et G&D promettait des "improvements" pour le prochain envoi.

Puis il y a une petite quinzaine, il me rappelle, cette fois-ci pour me dire qu'il a bien reçu les DTW, cela dit je tiens à préciser que cette réplique n'est pas un modèle commercial mais un échantillon envoyé par G&D... 

J'en ai profité pour égalemant emprunter un modèle AIRO TW.

Bref, je repartais le sourire aux lèvres avec mes deux cartons pour commencer ce qui allait devenir les reviews les plus longues à faire depuis que j'ai commencé... Au passage je vous demande de bien vouloir me contacter si vous constatez des erreurs sur les termes (genre ECU, mosfet etc.).

 

Le point sur cette réplique G&D DTW, clone de Systema PTW, mais en avant propos, une vidéo comparative des deux répliques.

 

 

 

Hello,

Life can be surprising sometimes. As a real AK-addict, I was barely discovering the Systema PTW on a Tonton Jim video (you can click, he puts English subs !) and Djé called me to introduce the G&D DTW to me in April. Supposed to be a cheap clone of the PTW, it survived only for a play ! G&D promised improvements and two weeks ago, I received another phone call : the new batch was here, and a bonus item was a new replica : the Japanese AIRO TW. Keep in mind that this particular gun came directly from G&D, it might not be like the average product. 

You can discover a full AIRO TW review HERE.

 

 The end of the review will be translated soon

 

 Dans la boite/ in the box :


La boite en carton marron renferme un écrin de mousse compacte. Tout est bien callé et normalement pas de risque de casse.

P1020916

P1020917

On déballe le tout et on obtient :

-La réplique, en alliage et plastique, d'un poids de 3.2KG

-Un chargeur 120 billes en métal.

-Une poignée tactique.

-Deux couvre-rails.

-Un BB loader (tube+tige).

P1020918

 Drôle de tronche...

P1020919

 

P1020920

Les marquages de l'US Marines Corps, G&D n'a pas la licence Colt. Le numéro de série est censé être unique, je n'ai pas d'autre modèle pour confirmer...

P1020921

Le sélecteur de tir est un grand classique, les crans s'enclenchent bien, en fait cela dépend du réglage que vous faites, nous y reviendrons plus avant.

P1020923

Du côté droit de la réplique on a les marquages mais aucun repère. Remarquez également le forward bolt assist (levier d'assistance de culasse).

P1020934

Le RIS n'a pas de jeu, le slip ring est bien tendu par un ressort costaud.

P1020924

La poignée pistolet offre un confort standart.

P1020925

 Le cache-flames dispose d'un pas de vis 14mm inversé (sens anti-horaire).

P1020926

Le tenon de baionette permet d'utiliser des répliques en caoutchouc. On aperçoit également l'attache sangle.

P1020928

Choix "intéressant" de la part de G&D : la crosse fixe d'une laideur à couper le souffle et qui ne va pas du tout avec le reste de la réplique. Pourquoi avoir coisi ce modèle ? A part peut être pour y loger la batterie, je ne vois pas... Ah si ! L'attache sangle bon sang !

P1020929

En parlant de batterie, voici le compartiment. Il se verrouille à l'aide d'un loquet monté sur ressort.

P1020931

On découvre alors un connecteur mini Tamiya et un bloc comprtant fusible et électronique embarquée.

P1020932

C'est plutôt propre. Au mois le fusible est accessible.

P1020991

La crosse se démonte par l'intermédiaire d'une longue vis qui vient se prendre sur un pseudo tube de crosse.

 P1020990

Très intelligent, des cosses rapides permettent de détacher le câblage arrière.

P1030008

 

Très peu d'acier sur cette réplique...

P1020942

P1020944

Le côté gauche du DTW, avec son arrêtoir de culasse qui permet de ré-amorcer la réplique.

P1020930

Le cache-poussière. 

P1020935

Derrière celui-ci on découvre le cylindre.

P1020955

Vue du puits de chargement.

P1020936

 La boite contient quelques accessoire on l'a déjà dit, deux couvre-rails et une poignée allègrements marqués Knights Armament.

P1020945

P1020947

 

 

 

Les organes de visée /sights :


Rien de bien original, un petit bloc amovible à l'arrière, on peut régler le site et le gisement à l'aide de molettes.

P1020937

P1020940

 Il est également possible de l'enlever afin de dégager la vue pour un red dot.

P1020941

 Démontage et interne/stripping :

 

Pour accéder au moteur, on démonte une plaque.

P1020985

 Le moteur dispose de sacré aimants ! Idéal pour retrouver ses outils sur le terrain !

P1030009

Puis on retire la poignée pistolet.

P1020986

 

La poignée frotte un peu sur les cosses, à surveiller lors des démontages pour éviter les ruptures.

P1030007

P1020987

Pour enlever le moteur, on retire les deux goupilles puis on effectue un quart de tour.

Removing the motor is easy, pop up the two pins and turn it 90 degrees.

 P1020989

P1020992

Aussi cheap que soit la réplique, le moteur s'en sort plutôt bien. Bien mieux que celui des Airo, enfin, des repacks de Celcius quoi...

P1020993

Pour changer ou déposer le cylindre, il suffit de casser la réplique en deux en ôtant la goupille arrière, attention il faut parfois un peu insister !

P1020957

On tire le levier d'armement et le cylindre vient tout seul.

P1020958

Hop !

P1020959

On peut alors accéder à l'ensemble hop-up/canon interne.

P1020960

 

P1020961

P1020962

Un tube de laiton, pas de quoi se relever la nuit.

P1020963

Un joint torique en bout de canon est censé limiter les vibrations.

P1020964

Revenons sur le cylindre. Cet ensemble est compatible avec les autres "TW", que ce soit Celcius (et donc Airo) ou Systema.

Le nozzle est donc intégré à l'ensemble.

P1020969

P1020970

 Pour vérifier l'interne, il faut dévisser l'arrière du cylindre, attention les yeux, va y avoir de la limaille !!!

P1020971

Tadaaa !

Et oui; c'est ignoble !

P1020972

La finition est dégueulasse, il n'y a pas d'autre mot.

P1020973

On peut alors vérifier qu'à l'avant de l'ensemble, c'est le même désastre.

P1020981

Miam ça croustille !

P1020980

 

 

P1020982

Le piston est tout de même constitué de dents en acier.

P1020983

Après de longues minutes de nettoyage, les cotton-tiges (et encore de la limaille) s'amoncellent !

P1020984

 

 Voici l'ensemble pneumatique. Bien entendu la vis de maintien de la tête de piston était en mauvais état à cquse de sa qualité médiocre.

 P1020979

 Passons à la partie engrenages. On a bien une gearbox, gérée par un ECU.

P1020965

 Attention, on fait de l'airsoft mais il ne faut pas tirer sur des gens !

P1020966

Les connecteurs de l'ECU sont salis par la graisse.

P1020967

Aller hop on démonte tout ça, premièrement on enlève la protection des câbles.

P1020968

Puis on fait un petit troutrou dand l'étiquette de warninges. Cela permet de démonter le sélecteur de tir. Plus vous vissez ici au remontage, plus vos crans de sélecteur sont durs à actionner.

P1020974

Il ne faut pas être parkinsonien, ce sont de toutes petites pièces...

P1020975

 On peut ensuite déposer l'arrêtoir de culasse.

P1020976

Puis avant de sortir la gearbox, il faut enlever une vis à l'avant et une à l'arrière.

P1020977

Et on sort délicatement la gearbox du corps de la réplique. 

P1020994

C'est plutôt propre. Ici les switches de sélecteur de tir.

P1020995

Les engrenages sont montés sur roulements.

The gears are maintained with bearings.

P1020996

 

P1020997

On fait glisser l'ECU hors de son emplacement (une bonne occasion de le dégraisser !)

P1020998

P1030001

On enlève les vis et on peut ouvrir la gearbox. C'est tout sec...

P1030002

P1030003

 C'est beau, on dirait une montre suisse ! Non, je déconne...

P1030004

 Au moins on n'est pas embêté par la graisse ! C'est bien propre !

At least, we're not bothered by grease ! It is clean !

P1030006

 

Comme vous pouvez le voir, le démontage sommaire est assez rapide. Pas besoin d'aller mettre les mains tous les quatre matins dans la gearbox !

P1030010

 

 

Le chargeur/The magazine :

 

C'est clair et net : c'est pas top ! Les goupilles dépassent des bords, la peinture est horrible, on se demande même si elle n'est pas toxique pour la peau !

P1020948

P1020950

 

P1020951

 

P1020953

P1020954

Les dimensions sont fidèles au modèle réel.

P1020952

Ca se démonte facilement par contre, deux goupilles et on peut chasser l'interne, attention aux deux ergots qui retiennent les billes, ça peut gicler loin !

P1030011

P1030012

Une trappe de visite permet de déposer le ressort.

P1030013

Attention au petit téton, si on le perd on perd du même coup la capacité de tirer toutes les billes du chargeur.

P1030014

 

Tests de tir/shooting tests :

Tests chrony : billes 0.2g bio xtreme precision, température 15°C , chrony Xcortech3200

Sur 10 billes, la moyenne est à 400 fps, on constate que DTW fourni sa réplique avec un cylindre puissant d'origine.  C'est beaucoup et il faudra certainement investir dans un cylindre plus raisonnable pour profiter du full auto.

 

Avec un cylindre M90 c'est un peu mieux mais on sort environs 290 fps, quant au cylindre AIRO d'origine, il sort 350 fps, ce qui semble le meilleurs compromis.

La réactivité n'à rien à voir avec celle du Airo, le moteur est de bien meilleure facture et la course de détente mieux étudiée.

Le hop up avait l'air de faire effet avec de la 0.25 mais la dispersion était bizarre, je me suis donc rendu sur le "pas de tir" et les résultats sont édifiants, je vous laisse admirer, pour ma part je n'ai rien compris ce jour là...

 

 

 

 Conclusion :

 

Il est clair qu'en l'état actuel des choses, ce DTW est plutôt à fuir si vous êtes novice et que vous voulez jouer avec sans rien modifier. Par contre pour 300-350€ cela vous permet d'acquérir une base intéressante pour faire un upgrade à base de pièces plus fiables, je dirais déjà un bon bloc hop up, de bons chargeurs et un cylindre mieux fini . Nous sommes loin des 1500€ d'une réplique Systema mais la qualité de fabrication n'est pas au même niveau!

La qualité des matériaux est moyenne, très peu d'acier, des plastiques cheapos et des marquages fantaisiste (à part si on est fan de l'USMC) quant au chargeur, c'est une grosse déception, les misfeed sont légion même après gentretien et la tôle qui a servi à le fabriquer vient probablement d'une vieille usine Lada... Dommage car la réactivité est au rendez-vous, la course de détente infime permet de faire du semi hyper rapide.

Bref, j'espère pouvoir être en mesure de compléter la review lorsque j'aurai de plus amples retours sur ce modèle ou si je vois que j'ai oublié certains éléments. N'hésitez pas à commenter sur Facebook.

Pour ma part je prefère jouer avec mon AK équipée d'un ASCU, j'ai d'excellents résultats et au moins je n'ai rien à changer !

 

 J'aime/me like :

-Réactivité surprenante.

-Compatibilité avec la plupart des pièces haut de gamme.

-Prix "abordable" pour se monter un PTW upgradé.

 

J'aime moins/me no like :

-Mécanique cheap.

-Chargeur cheap.

-Euh, vous êtes certains pour la crosse les gars ?

P1030017

P1030016