Article écrit en avril 2008 et publié dans PC4WAR 32

 

Combat Mission : Shock Force, la fin du Chemin de Croix ?

Par John Kelly.

 

Depuis sa sortie en juillet 2007, Combat Mission : Shock Force a subit bon nombre d’améliorations sous la forme de nombreux patches corrigeant à chaque fois un peu plus de bugs et ajoutant de nouvelles fonctionnalités au jeu développé par Battlefront.

Loi du marché oblige, c’est un jeu que l’on pouvait considérer comme non terminé que les développeurs avaient été obligés de mettre à notre disposition pour respecter leur contrat de distribution avec Paradox (responsable de la commercialisation en Europe).

Suite à cela, il faut bien avouer que les tests et autres previews étaient loin d’être élogieux tant CM:SF était buggé, et il fut même boudé par beaucoup d’amateurs des premiers Combat Mission !

En France la partie était loin d’être gagnée car bon nombre de nos compatriotes n’accrochent tout simplement pas à la période et au théâtre d’opération proposés (Invasion de la Syrie par les troupes américaines en 2008), ce qui, en plus des bugs et des problèmes de ligne de vue et de ligne de tir, n’a pas motivé les foules…

Heureusement, Stephen Grammont et Charles Moylan –les « papas » de la série CM- ont toujours été attentifs aux attentes des membres de la communauté et un dialogue parfois tendu mais très souvent constructif a eu lieu sur les forums de Battlefront, débouchant sur bon nombre de solutions suite aux attentes et demandes des joueurs et aux rapports de bugs .

Depuis la version 1.05 du jeu, la plupart des problèmes majeurs de jouabilité ont été éradiqués, et on constate avec bonheur que les derniers patches sont certes là pour corriger les dernières petites erreurs, mais surtout pour affiner les options existantes et améliorer l’interface et l’optimisation du jeu, par exemple,  le patch 1.07 permet désormais d’utiliser la touche espace pour avoir accès à un menu d’ordres type CM1x, et la plupart des touches de commandes sont configurables à volonté par le biais d’un fichier « hotkeys.txt » situé dans le répertoire « data » du jeu. Terminés les véhicules qui font des détours incohérents pour se rendre d’un point A à un point B, l’infanterie qui refuse de sortir des véhicules, les Strykers qui engagent sans sourciller les chars lourds ou les groupes d’infanterie qui semblent sautiller sur la carte ! Certes le jeu n’est pas exempt de bugs mineurs, mais les développeurs travaillent sans relâche pour améliorer la base du nouveau moteur de jeu, et en parallèle, les modules additionnels (dont le module US MarineCorps et le tant attendu module Seconde Guerre Mondiale !) sont en bonne voie.

 

L’un des plus gros reproches des vétérans de CM était l’absence d’un vrai module de QB (Quick Battle-bataille rapide) permettant de lancer une partie en quelques secondes sans se préoccuper de trouver un bon scénario. S’il n’est toujours pas possible d’acheter ses troupes au détail (l’option devrait être rétablie avec le module WW2) , les derniers patches ajoutent une bonne trentaine de nouvelles cartes spécialement étudiées pour ce type de jeu, autre preuve que Battlefront reste à l’écoute des joueurs.

N’oublions pas de vous rappeler que l’éditeur de missions et de campagnes est le plus complet et le plus complexe de la série, permettant de créer des parties très simples ou carrément de planifier plusieurs comportements possibles et aléatoires pour l’IA, rendant le jeu solo très intéressant !

Si la perspective de jouer des affrontements USA vs Syrie ne vous enchante pas, il est possible de jouer en Rouge contre Rouge ou Bleu contre Bleu et vous pouvez trouver une multitude de créations de fans sur le site www.cmmods.com mettant en scène les conflits armés de Tchétchénie, d’Afghanistan, d’Irak ou des Balkans. Des mods convertissant le terrain ou les unités commencent également à fleurir, donnant une alternative intéressante aux amateurs de conflits modernes

Tout cela pour dire qu’à l’heure actuelle, le dernier Combat Mission dans sa version 1.08 peut se targuer d’être le meilleurs de la série en terme de jouabilité, n’en déplaise aux détracteurs de l’époque proposée ! La profondeur tactique, la gestion des hommes et des véhicules à l’échelle 1 :1 , la très bonne prise en compte des lignes de vues en fonction des hauteurs et des obstacles (introduite dans le patch 1.06), la balistique avancée et la multitude d’objectifs et de scénarii possible et imaginable en font le choix obligé des amateurs de ce genre d’affrontements.

Nous vous invitons également à aller faire un saut sur le site www.appui-feu.com , vous pourrez y trouver un article intéressant de Boris Arnal (alias Metal-Die), concernant justement les rapports des joueurs français avec CM : SF, et vous y trouverez également des scénarii originaux et des adversaires pour croiser le fer !

Mais mieux que de longs discours, nous ne saurions vous conseiller qu’une seule chose concernant ce jeu : téléchargez la démo en version 1.07 disponible sur www.battlefront.com et faites-vous une idée, il vous est même possible de jouer les scénarii proposés en multi-joueurs et l’éditeur de mission est livré dans sa version complète (impossible cependant de sauvegarder vos créations, normal !), et si vous n’accrochez pas tout de suite, persévérez, car les automatismes ne sont pas longs à prendre (le second paragraphe du manuel est tout de même titré « désapprendre Combat Mission » ! ) et dès lors le plaisir du jeu est intense, surtout face à un joueur humain !